Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/11/2013

Patrick MISSE au Café Littéraire

Le Café Littéraire reçoit Patrick MISSE pour son roman " LES PARIAS D'AUBENAS, Collégiens Surdoués" publié aux éditions La Mouette au Glacier le St. Clair mercredi 18 Décembre à 18 h 30.

Résumé: Un étrange nouveau directeur arrive à l'immac d'Aubenas. Il va bouleverser le quotidien des élèves et en particulier celui des "Frères de sang" qui vont entrer en résistance avec humour et panache contre l'autorité de ce véritable dictateur.

Au moment où la partie semble gagnée pour eux, apparaît un mystérieux homme en noir...

L'auteur nous entraîne dans une fiction passionnante inspirée des histoires vraies, souvent extraordinaires, de professeurs, de parents et surtout d'enfants dénommés imparfaitement surdoués, précoces ....

 

Patrick MISSE, est passionné de lecture et écrivain. Il médecin Ophtalmologiste et professe à Sète.

 

Commentaires

Café Littéraire : « Lire et Dire » animé par Tino Di Martino au sujet du roman témoignage « Les Parias d’Aubenas, collégiens surdoués

J’arrive au glacier le « Saint Clair » sur le quai des chalutiers sétois avant dix-huit heures trente. Le cadre est superbe. A gauche, le bar, à droite la piste de danse, des tables,une estrade. Jean-Luc, notre hôte, nous accueille chaleureusement.
La salle se remplit d’inconnus et de quelques amis. Certains sont venus de loin. Merci.
Tino Di Martino lance le débat sur le titre : pourquoi Paria ? Parias et Surdoués ne se marient pas !Dans la salle des murmures, « Les gens qui ont des enfants surdoués se vantent ! »
Je ne suis pas d’accord. Je tente d’abord de définir ces dénominations imparfaites : surdoué, précoce, haut potentiel et autres.
Puis, j’explique que chaque enfant est différent. Que je m’intéresse dans ce roman à ceux qui sont en souffrance. Je suis le simple passeur de témoins de leurs vécus et de celui de leurs parents. Tant d’enfants rejetés. Une dame évoque la défenestration du fils d’une amie. Une autre affirme que ces surdoués doivent avoir des troubles mentaux.
En effet, avant les tests, ils se considèrent souvent comme anormaux, voire fous par rapport à leurs camarades,ils ne se comprennent pas eux-mêmes.
Les tests peuvent leur révéler qu’ils sont simplement différents. « Un être hors norme n’est pas un anormal »et il faut les considérer « Pour ce qu’ils sont, des surdoués certes, mais d’abord des enfants »
Si nous apprenons à connaître ces « étranges étrangers », nous les acceptons et nous les aimons.
Quand ces enfants si sensibles sont aimés par leurs parents, l’entourage, leurs professeurs, quand ils trouvent des amis,ils n’ont plus, pour la plupart, de « troubles mentaux ».
Et même… La tolérance doit nous permettre d’accepter une personne différente, quelle que soit sa particularité ; faire sa connaissance permet un épanouissement mutuel.
Les témoignages touchent le public. Les questions sont riches, appropriées, instructives. Nous échangeons nos connaissances et nos points de vue évoluent. Nous communions. Parfois, je dérive, emporté par ma passion.
Heureusement, l’animateur, l’âme et le créateur des Cafés Littéraire, mène les débats avec talent. Là où je suis émotion, il est précision. Chacune de ses questions est pertinente, il avance avec méthode, éclaire différentes facettes de l’histoire, choisit des extraits significatifs, suscite à chaque fois l’envie de lire sans dévoiler l’intrigue. Je découvre Tino Di Martino. Il présente l’œuvre et l’auteur avec talent, tact et respect. Il se met à leur service avec modestie. Au-delà de sa compétence, on devine un lecteur sensible qui transmet sa passion de lire et qui le dit si bien. Je comprends sa devise: « Lire et Dire ». Et puis, c’est un homme de cœur,il pourrait se contenter de recevoir dans son Café Littéraire réputé de grands écrivains,comme François De Closets en janvier 2014, mais il n’hésite pas à aider un auteur inconnu et surtout la cause de ces enfants différents. Merci, Monsieur, à vous et à votre formidable équipe.
Les dédicaces sont un moment d’échanges plus intimes, et nous prolongeons la discussion jusque sur les quais des chalutiers.
Ces chalutiers vont bientôt lever l’ancre et les lecteurs vont s’embarquer pour un voyage dans des livres inconnus. Ils découvriront des personnages et vivront leurs émotions, ballottés dans de surprenantes aventures.
« Un monde de livre vous livre le monde. »

Écrit par : Patrick Misse | 21/12/2013

Les commentaires sont fermés.