Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/03/2010

Frédérique HEBRARD et Louis VELLE à Sète

Couv Frédérique Hébrard et Louis Velle[1].JPG
Photo Frédérique Hebrard et Louis Velle © Pascal Baril[1].JPGFrédéric HEBRARD et Louis VELLE seront les invités du Café Littéraire "lire et dire" le 02 Aôut à 18h 30 dans les Jardins du Musée Paul Valéry.
Ils viendront nous présenter leur dernier ouvrage "TANT QU'IL Y AURA DES CHATS" publié chez Plon et dont la sortie est prévue le 29 Avril 2010.

"Au commencement était le chat...Je suis toute petite, je vis à Nîmes avec Mémé qui se méfie des chats...Il y en a un, mystérieux, qui habite dans le grenier. Il est tout noir et me regarde d'un oeil jaune du haut d'un fenestron. "Ne le touche pas !" a crié Mémé, et le chat a disparu, noir dans le noir... Cette question qui tourmente la petite Frédérique, un petit garçon se la pose, au même moment, à l'autre bout de la France...Un jour de chagrin il obtient un début de réponse...

LES AUTEURS : Grand prix de l'Académie Française pour le Harem, Frédérique Hébrard est l'auteur de nombreux best-sellers (la demoiselle d'Avignon, La Chambre de Goethe, Le Mari de l'Ambassadeur, Le Château des Oliviers, Le Grand Batre, La Protestante et le Catholique (en collaboration avec Louis Velle), Esther Mazel, Je vous aime...toujours. La plupart de ses romans ont été adaptés avec succès.

Louis Velle a marié son talent à celui de Frédéric Hébrard pour écrire des feuilletons qui ont fait les beaux soirs de la télévision : Le Mari de L'Ambassadeur, Le Château des Oliviers, Le Grand Batre. Ils ont raconté leur histoire dans la Protestante et le Catholique.

Commentaires

Je suis une inconditionnelle de Madame Frédérique Hébrard et de Monsieur Louis Velle. Je savoure leurs livres qui sont poésie, tendresse et amour. Les meilleurs sentiments sont ressentis au plus profond de la lectrice que je suis.
Je vais acheter leur dernier livre et j'attends avec impatience le téléfilm "des Châtaigniers dudésert. Merci à tous deux et j'espère encore de nombreux livres.

Écrit par : Jacquemin | 20/05/2010

Merci à vous Me.JACQUEMIN pour ce message de sympathie pour Frédérique HEBRARD et Louis VELLE et j'espère que vous viendrez assister à la rencontre littéraire et musicale qui aura lieu dans les jardins du Musée Paul Valéry le 2 Août à 18H 30. A bientôt...

Écrit par : DI MARTINO | 24/05/2010

Quelle chance ! je note de suite dans mon agenda la date du 02 août 18H30.
J'ai déjà eu le plaisir de rencontrer pour la 1ère fois Frédérique HEBRARD et Louis VELLE lors du livre en fête à Montpellier fin mai . Je n'ai pu résister au plaisir de les saluer car je dois à Mme HEBRARD qqles 1 de mes + beaux bonheurs de lecture

Je découvre votre site et l'existence de votre café literraire , j'ai hâte d'en savoir +
Cordialement

Écrit par : OLLIVIER | 17/06/2010

M.OLLIVIER,
Ce sera un plaisir de faire découvrir au public ces deux personnages du cinéma et de la littérature qui nous ont fait rêver tant de fois sur le petit écran. 2 géants de la culture, et dont nous avons grand besoin dans ce monde du 21 ème siècle. Une belle soirée en perspective. A bientôt

Écrit par : DI MARTINO | 18/06/2010

Je suis heureuse d'avoir découvert sur le site de Fréderique Hébrard, sa venue à Séte avec Louis Velle le 2 Aout 2010. Appréciant beaucoup ses livres et travaillant actuellement en association sur la vie de son papa André Chamson, nous ferons mon mari et moi le déplacement à Séte en espérant de tout coeur pouvoir les rencontrer. A bientôt
cordialement
Yvette

Écrit par : THOREL Yvette | 07/07/2010

Chere Frederique, un jour a NIMES je vs ai apercue par hazard vous signiez des livres alors je suis venue vs expliquer ma vie, avec une amie de coeur VOUS, qui me donnez du courage tout au long de ma vie..souvenez vous je vs parlez alors de "Un mari c'est un mari"je l'ai depuis sa 1iere sortie je le lis qd ma vie devient difficile vs en avez ecrit d'autres; mais ce livre tout simple ne me quittera jamais... ce jour la vs m'avez dédicacé" LE GOUTER CHEZ DIEU" merci Frederique je ne peux aller au Grau du Roi désormais sans me rappeller "votre escapade" et puis j'y retrouve mélés aux votres le souvenir de mes parents disparus et mon bonheur sur les plages alors je suis moins triste MERCI...CHRISTIANNEde NIMES

Écrit par : Christianne CHAZE | 29/09/2010

Chere Frederique, un jour a NIMES je vs ai apercue par hazard vous signiez des livres alors je suis venue vs expliquer ma vie, avec une amie de coeur VOUS, qui me donnez du courage tout au long de ma vie..souvenez vous je vs parlez alors de "Un mari c'est un mari"je l'ai depuis sa 1iere sortie je le lis qd ma vie devient difficile vs en avez ecrit d'autres; mais ce livre tout simple ne me quittera jamais... ce jour la vs m'avez dédicacé" LE GOUTER CHEZ DIEU" merci Frederique je ne peux aller au Grau du Roi désormais sans me rappeller "votre escapade" et puis j'y retrouve mélés aux votres le souvenir de mes parents disparus et mon bonheur sur les plages alors je suis moins triste MERCI...CHRISTIANNEde NIMES

Écrit par : Christianne CHAZE | 29/09/2010

Merci de parler des protestants, chose trop rare de nos jours

"Les chataigniers du desert" m'ont rappelé s'il en était besoin

que mes grands'parents étaient protestants. Pour ma part,

j'ai participé à "l'école du dimanche" lorsque j'étais jeune.

j'habitais alors le Maroc.

encore merci A.larrieu

Écrit par : larrieu | 14/11/2010

Lors de votre passage à Sète j'ai assisté avec ma petite fille à votre conférence sur les chats. Et depuis ce jour-là Ilona me parle de la Dame aux chats. Puis je lui ai raconté un peu votre histoire dans mes Cévennes (Alésienne) de naissance et pour la vie et de tout ou partie de votre œuvre Je me félicite d'avoir déclenché chez elle un certain goût de curiosité

Écrit par : BARRANDON | 02/12/2010

La "Gazette" nous apprend le récent décès de René Paul Entremont.
Un homme affable, pétri de poésie, une voix de stantor qui se passait de micros (qui fonctionnent rarement bien!) et dont nous conservons de ses passages au Café littéraire "Lire et Dire" un souvenir ému.
Lucienne et André

Écrit par : LAZERT | 12/12/2010

bonjour,
Juste un petit mot pour dire que je suis fan de frederique!!!!!! elle m'a fait rever, il y a 20 ans avec le feuilleton le chateau des oliviers que j'ai achete le livre par la suite....Le rêve pour moi c'est que le chateau des oliviers 2 soit realiser un jour avec pourquoi pas unze suite 20 ans après où Pierre Sevrin( pas mort) reviendrait se venger au près des Labories!! et un tournage avec louis, brigitte, georges et tous les autres... je suis sûre du record que ça pourait faire!!! frédérique si tu as c'est quelques mots!!!!
fanement vôtre

stéphane

Écrit par : ollivier stephane | 24/05/2011

Oh comme je me suis délecté de ce magnifique bouquin qu'est "tant qu'il aura des chats ......" Merci mille fois vous deux, merci a tous ces acteurs chats, respect a tous ecrivains et autres ...........

Écrit par : Veille-Gotsiridzé Yomande | 07/07/2011

Je m'intéressse beucoup à André Chamson et à sa famille, donc à Frédérique Hébrard

J'aimerais être éclairé sur ce qui reste un vrai mystère pour moi
Elle, Frédérique, qui est fille de A. Chamson, pourquoi porte-t-elle le nom de Hébrard ?
J'ai eu beau fouiner dans ses écrits autobiographiques, nulle part je n'ai trouvé la réponse.
Merci à celui qui pourra m'éclairer.

R.R.

Écrit par : Raimbault | 15/09/2011

J'ai beaucoup apprécié ce que tu as rédigé, je voulais te dire bravo. Plaisant en ce dimanche. Je vais aller dévorer tes autres post. Les précédents sont ils toujours très bien écrits ? ;D

Écrit par : Modern Warfare 3 | 30/10/2011

J'ai; trouvé la réponse dans une biographie de A Chamson

Frédérique a tout simplement adopté le nom de sa grand-mère comme nom d'écrivain. Ce n'était pas plus compliqué que ça;

Écrit par : Raimbault | 31/10/2011

Frédérique Hébrard a raconté le choix de son nom dans son livre "la petite fille modèle". C'était le premier livre d'elle que je lisais. J'ai été enchantée. Je connaissais Madame Hébrard depuis mes 10 ans (j'en ai 69 à ce jour) par un feuilleton qui passait sur Radio Luxembourg "Dans les mailles de l'inspecteur Vitos" dans lequel elle jouait le rôle de lBarbara, la secrétaire de l'inspecteur (Yves Furet) avec également Jacques Jouanneau. Comme vous le constatez mon intérêt pour Madame Hébrard et pour Monsieur Velle n'est pas récent et ils m'enchantent toujours autant. Cependant j'ai été déçue par l'adaptation télévisée des Châtaigniers du Désert.

Écrit par : Jacquemin | 31/10/2011

Bonjour,
Les Châtaigners du désert: on ne peut pas toujours être au top, mais comme ce sont des grands artistes et humbles de surcroît, on ne leur en voudra pas, n'est-ce pas!

Écrit par : DI MARTINO | 31/10/2011

Bonjour,
Les Châtaigners du désert: on ne peut pas toujours être au top, mais comme ce sont des grands artistes et humbles de surcroît, on ne leur en voudra pas, n'est-ce pas!

Écrit par : DI MARTINO | 31/10/2011

Bonjour,
Les Châtaigners du désert: on ne peut pas toujours être au top, mais comme ce sont des grands artistes et humbles de surcroît, on ne leur en voudra pas, n'est-ce pas!

Écrit par : DI MARTINO | 31/10/2011

Le livre "les châtaigniers du désert " m'a énormément plu. C'est simplement que l'adaptation télévisée ne m'a pas parue à la hauteur du livre mais c'est un avis personnel qui n'enlève rien au talent de Madame Hébrard. J'attends le prochain roman, je me suis délectéé de "tant qu'il y aura des chats". Madame Hébrard a le talent de rendre les chats plus humains que les hommes et femmes. Et puis dans tous les romans, ses descriptions des émotions et sentiments de ses personnages et des paysages sublimes de ses Cévennes, tout cela m'enchante et fait travailler mon imagination. Merci chers Frédérique et Louis

Écrit par : Jacquemin | 31/10/2011

Je vous ai découverts vers 1996, à cinquante ans, en regardant "La demoiselle d'Avignon" que j'avais empruntée à une bibliothèque municipale. J'ai été complètement bouleversée et émue par cette si belle histoire. Je l'ai fait connaître à mes enfants et je me suis procurée depuis la plupart de vos films et tous les livres de Frédérique Hébrard, dont certains sont dédicacés puisque j'ai eu le plaisir de vous rencontrer tous les deux plusieurs fois en septembre au salon du livre à Fuveau (j'habite à côté à Mimet). Je suis trop émue et trop timide pour vous parler longuement lors de ces rencontres et puis je crains de vous ennuyer. Mais sachez que j'admire beaucoup votre oeuvre, si différente de tout ce qui se fait aujourd'hui. On peut montrer la guerre sans voir de morts (le 16 à Kerbriant). Un très très grand merci pour les soirées enchanteresses que je connais grâce à vous. J'espère avoir la joie de vous revoir à Fuveau, peut-être cette année.
Ecrit par Michèle Sautot le 18.01.2012.

Écrit par : MICHELE SAUTOT | 18/01/2012

Merci à Frédérique Hébrard et à louis Velle d'avoir enchanté mon enfance depuis : comment ne pas épouser un milliardaire en passant par l'inoubliable demoiselle d'avignon, et le mari de l'ambassadeur... c'est toujours un vrai moment de bonheur leurs livres communs et leur'adaptation à la télévision.
C'est un couple extraordinaire de simplicité et de gentillesse.

Écrit par : metayer | 18/05/2012

Bonsoir,
je viens de regarder le reportage de Fr3 19h sur l'écriture du nouveau roman et la vie familialle dans les yvelines. Jamais je n'oublierais la découverte de "la demoiselle d'Avignon". Mercie pour toutes ces années de bonheur données à vos lecteurs et téléspectateurs. Merci aussi pour l'exemple de vos 63 ans de mariage. Et je suis sûre que d'autres années vous attendent encore pour notre plus grande joie !!!!

Écrit par : JAREMO | 03/06/2012

Bonjour à tous,

Je suis à la recherche d'un texte écrit je crois par Frédérique Hébrard en page d'accueil d'un magazine féminin qui faisait parler un samovar ! j'aimerais le retrouver si vous pouviez m'aider ........

Écrit par : ALTADILL | 20/07/2012

Avez-vous vu LE GRAND BÂTRE (quand le reverra-t-on ?), qui est l'honneur de la télévision ?
Hommage, aussi, à André Samson (père de Frédérique) qui a publié le plus magnifique livre jamais écrit sur le pacifisme : ROUX LE BANDIT.
L'on peut penser qu'il y a dans cette admiration le fait que je descende d'une famille de huguenots cévenols — les Gardies, Esperandieu d'Alès, de Nîmes, de Saint-Hilaire de Bretmas… Mais non ! N'être ni pratiquant ni croyant ne m'empêche pas d'adhérer à ce livre d'une remarquable modernité et malheureusement méconnu.
Ma sincère amitié à la famille Hébrard-Velle.

Écrit par : vargas | 10/12/2012

bonjour, j'ai beaucoup d'admiration pour vous et votre mari, je vous ai connu il y a très longtemps à bures, je suis même allée à l'école avec Catherine, ma mère avait un commerce café épicerie, mais c'est vieux tout ça. sincèrement mes amitiés à toute votre famille.

Écrit par : martine feron | 15/05/2014

Je suis à la recherche de votre livre les demoiselles d'Avignon,neuf ou d'occasion

si vous pouvez m'aider merci d'avance.....

Écrit par : coste colette | 08/07/2014

Les commentaires sont fermés.